Saint-Galmier Loisirs (Taï Chi Chuan)

Tél. : 06 95 15 96 58
Le Tai Chi Chuan fait parti de l'association Saint-Galmier Loisirs et est affiliée à la FÉDÉRATION FRANCAISE DE WUSHU Arts Energétiques et Martiaux Chinois (N° 1071).
 
Public concerné : adultes

Lieu des cours et Horaires :
  • Lundi 18h30/20h00 (Taï Chi Chuan : 3ème partie) et 20h15/21h45 (Taï Chi Chuan : confirmés) : Hippodrome de Saint-Galmier (Salle Jean Thomas).
  • Mercredi 18h30/20h00 (Taï Chi Chuan : 1ère partie débutants) et 20h15/21h45 (2ème partie) : Hippodrome de Saint-Galmier (Salle Jean Thomas).
  • Jeudi 17h45/19h00 (Qi Gong) et 19h15/20h30 (Qi Gong) : Hippodrome de Saint-Galmier (Salle Jean Thomas).

Prix des cours (à l'année) : 
  • Taï Chi Chuan : 130 € + 15 € d'adhésion à Saint-Galmier Loisirs.
  • Qi Gong : 130 € + 15 € d'adhésion à Saint-Galmier Loisirs.
  • Taï Chi Chuan + Qi Gong : 180 € + 15 € d'adhésion à Saint-Galmier Loisirs.
Interruption des cours lors des vacances scolaires

Animateurs :
  • Jean Paul ADAM :
    • Cursus de formation MITTC à l'école de Denis FELUS
    • licencié à la Fédération Française de wushu arts énergétiques et martiaux chinois
  • Dominique BOUCHET :
    • Cursus de formation MITTC à l'école de Denis FELUS
    • Pratique des armes traditionnelles chinoises
    • Titulaire AFPS
    • licencié à la Fédération Française de wushu arts énergétiques et martiaux chinois
    • Diplômé de Qi Gong de l'Institut Shao Yang
  • Joel MARTIN :
    • Cursus de formation MITTC à l'école de Denis FELUS
    • licencié à la Fédération Française de wushu arts énergétiques et martiaux chinois
    • Diplômé de Qi Gong de l'Institut Shao Yang

Présentation de la discipline :

Le TAI CHI CHUAN
D'origine Chinoise, le Taï Ji Quan, à la fois pratique de santé, méditation en mouvement, travail sur l'énergie interne et art martial, est le principal style interne du Wushu. 
Une légende attribue sa création à un ermite taoïste, Zhang Sanfeng, vivant au treizième siècle sur le mont Wudang, un mont connu de longue date comme un haut lieu du taoïsme. Zhang Sanfeng pratiquant la boxe de Shaolin en aurait développé une forme plus souple en se fondant sur les principes taoïstes du "contrôle du souffle". 
Autrefois art martial à part entière, le Tai Ji Quan est aujourd'hui surtout pratiqué en tant que gymnastique énergétique. Par ses mouvements lents, souples et ronds, (comme d'effectuer des mouvements en cercle, en courbe ; l'énergie est spiralée et diffusée par la hanche) il permet au pratiquant d'accumuler son énergie, de la mobiliser et de l'utiliser à son gré pour se recentrer, se détendre, améliorer sa vitalité, développer sa concentration ou tout simplement vivre plus pleinement son quotidien. 
Les mouvements souples et énergétiques expriment le yin et le Yang. 
Aujourd'hui le Tai Ji Quan ou "Boxe du Faîte suprême" est sans conteste l'art martial Chinois le plus répandu dans le monde.
 
Le QI GONG
Le Qi Gong, ou gymnastique chinoise de santé est une pratique énergétique utilisée depuis des millénaires par le peuple chinois pour maintenir ou améliorer la santé ou pour développer une plus grande puissance dans les arts martiaux. Ces pratiques, qui se perdent dans la nuit des temps, sont influencées par le taoïsme, le confucianisme, le bouddhisme et les sciences médicales. 
Il existe des Qi Gong taoïstes, bouddhistes, confucianistes, médicaux, initiatiques et "martiaux". La base est la capacité à respirer par le ventre, afin de "libérer le chi". Le point Qi Hai, sous le nombril, est placé sur le premier Tan Dian ("champs du cinabre"), le second est au niveau du plexus solaire, le troisième est entre les deux yeux. 
Le Qi Gong prend également en compte les méridiens d'acupuncture, et tous les concepts annexes : cinq éléments, règle mère-fils, etc. 
Le pratiquant avancé est capable de diriger son énergie sur les "petites" et "grandes révolutions" (le souffle suit la colonne vertébrale en montant et descend sur la ligne centrale de la face antérieure du corps). 
Le but du Qi Gong est de cultiver la santé, l'équilibre, et éventuellement de guérir certaines maladies. 
En Chine, il est difficile de distinguer les méthodes tant elles sont nombreuses.